top of page
Art d'une peinture illustrant un sous-bois couvert de mousse verte

TRANSITION

Spécifications du tableau

Dimensions : 24 H x 30 L pouces
Technique : Peinture acrylique, médiums mixtes et écorces sur toile galerie

Année : 2024
Finition : Peinture scellée avec deux couches de vernis, finition satin anti UV. Contour extérieur peint en noir. Tableau muni d'un système d'accrochage, prêt à être fixé sur un mur.
*C
adre flottant noir inclus

Description de l'œuvre

Liminalité. Tout a débuté avec ce mot. Il a d'abord suscité des questions et des réflexions, puis a entraîné des recherches approfondies. Il m'a fait sortir de ma zone de confort, me faisant vivre quelques moments d'incertitude. Toutefois, ce simple mot m'a également permis de progresser en tant qu'artiste, m'incitant à explorer de nouveaux territoires créatifs, le tout couronné par un sentiment de fierté. Comment ce terme a-t-il pu susciter une telle gamme d'émotions ?

 

Liminalité est le thème de l'exposition collective pour laquelle j'ai créé cette œuvre. J'ai perçu ce mot comme une période de transition entre deux situations, une zone entre ce qui est clairement identifiable et ce qui demeure incertain, entre ce qui est achevé et ce qui n'est pas encore reconnu. Une période où les repères disparaissent, créant ainsi une situation de changement.

 

Afin d'illustrer ce concept, je me suis inspirée d'une photographie que j'avais prise d'une forêt en Gaspésie. Cette forêt, qui s'est régénérée magnifiquement après un incendie en 1909, incarne parfaitement le thème de la liminalité. Elle-même a traversé une période de changement, où plusieurs arbres ont oscillé entre la vie et la mort, ou entre la mort et la renaissance. J'ai choisi de mettre en lumière la végétation de ce sous-bois, où des éléments en mutation, à la fois inertes et vibrants de vie, témoignent de cette transition.

 

Dans le but d'accentuer l'effet de transition entre ce qui est clairement identifiable et ce qui demeure incertain, j'ai opté pour une approche plus abstraite dans les éléments entourant mon image centrale, laquelle est de style réaliste. Cette démarche m'a éloignée de ma zone de confort, me poussant à représenter l'arrière-plan de la forêt de manière schématique, laissant apparaître des coups de pinceau qui défient la réalité. Après plusieurs tentatives pour déconstruire cette réalité, j'ai finalement atteint un résultat dont je suis fière. Je vois donc dans cette œuvre, outre la représentation du concept de liminalité, une réelle transition dans mon cheminement artistique.